Manger bio sans augmenter son budget : c’est possible

Le projet de loi issu des États généraux de l’alimentation prévoit d’introduire au moins 20 % de bio dans la restauration
collective d’ici à 2050. Or, ce seuil demeure bien en deçà des attentes de la population et des demandes des organisations non
gouvernementales. Par ailleurs, l’introduction du bio dans les EHPAD ou les hôpitaux n’est que trop rarement évoquée.
Pourtant, plusieurs collectivités ont déjà dépassé ce seuil de 20 % tandis que nombre d’organisations, dont Générations Futures,
réclament un objectif à 50 %. Certaines communes sont même au 100 % bio, sans augmentation de leurs coûts. C’est bien la preuve que c’est possible et une fois le premier virage amorcé, nous vous donnons dans ce dossier les clés pour dépasser la loi et aller plus loin dans la qualité sociale et environnementale des repas servis !