Accueil » Je suis une collectivité » Aménagement foncier et agroécologie » L’agriculture biologique pour la protection des aires de captages d’eau potable

L’agriculture biologique pour la protection des aires de captages d’eau potable

Les problématiques liées à la qualité de l’eau aux captages peuvent conduire les collectivités à investir dans des usines de traitement coûteuses alors que la protection de la ressource en eau permet de protéger durablement la qualité de l’eau et à moindre coût.

Les pollutions diffuses d’origine agricole sont l’une des principales causes de dégradation des masses d’eau en France et en Europe notamment sur les zones de captages d’eau potable. L’Agriculture Biologique est un outil à disposition des gestionnaires de l’eau pour assurer une action territoriale efficace dont les retombées dépassent la seule question de l’eau potable.

Il est possible de mettre en place des plans d’actions transversaux (actions agricoles et non agricoles) afin de protéger durablement la ressource en eau captée sur deux types de zones:

  • Les Périmètres de Protection des Captages (PPC): sur tous les captages présents sur son périmètre, la collectivité a pour obligation d’instaurer des PPC. Cette démarche vise à maîtriser les risques de pollution susceptibles de dégrader la qualité de l’eau prélevée dans le captage.
  • Les Aires d’Alimentation de Captages (AAC): afin de protéger les captages contre les pollutions diffuses pouvant dégrader la ressource en eau potable et donc la qualité de l’eau distribuée, des actions doivent être menées sur les AAC, afin de protéger voire reconquérir durablement la qualité de l’eau.

Ces deux fiches présentent la méthodologie à adopter pour intégrer l’agriculture biologique dans un PPC et une AAC ainsi que des retours d’expérience:

 

Source: https://www.devlocalbio.org/